Auteurs français classiques

Auteurs étrangers 

   Œuvres
  Auteurs Français Contemporains Coups de cœur Coup de Pouce
Auteurs Français
Les classiques

Ordre alphabétique

Ordre chronologique

XVIe siècle

XVIIe siècle

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle


Auteurs Français Contemporains


Oeuvres


Presse

Forums

Coups de coeur

Coup de Pouce

Contactez-nous

Edition Palm Pilot




droits de reproduction réservés
© alalettre.com 1999- 20022





.

Retour à la page d'accueil

 

Hannah et les derniers ottomans
 de Nine Moati

 

 

La fin du XIXe siècle, deux grandes familles séfarades, les fabuleux Camondo d'Istanbul, proches des sultans et des vizirs, et les Scemama de Tunis, puis de Livourne, se jalousent, se rapprochent, se déchirent. Nessim Scemama, le caïd duc, n'a qu'un rêve : faire de sa fille Hannah une comtesse Camondo. Mais à la mort de son père, Hannah doit gérer seule la fortune familiale. Après une histoire d'amour avortée avec le peintre orientaliste John Lewis Jr, elle quitte Livourne pour Paris, où elle régnera en souveraine, cloîtrée dans son hôtel particulier de la place Vendôme. Elle y retrouve le clan Camondo, installé rue de Monceau dans deux splendides demeures " qui se touchent comme se touchent leurs cours ". Au fil des générations, pourtant, les Camondo ambitionnent de devenir propriétaires de l'extraordinaire hôtel de Hannah. L'amitié, non dépourvue d'ambiguïté, qui unira bientôt Hannah la banquière à Isaac le grand collectionneur et à son cousin Moïse, fondateur du musée Nessim-de-Camondo, fait croire, un temps, à l'union des deux familles. Mais Hannah la Sultane, peut-être trop indépendante pour son époque, saura-t-elle enfin se faire aimer ? En 1942, l'Histoire se chargera de réunir une dernière fois la Sultane de Paris et les derniers Ottomans. Dans cette fresque historique où s'entrecroisent personnages réels et imaginaires, la volupté et la douceur de l'Orient se trouvent confrontées au monde âpre et souvent cruel de la société occidentale contemporaine. Dans la lignée des Belles de Tunis et de L'Orientale, la romancière s'appuie avec maîtrise et sensibilité sur l'histoire et ses convulsions pour construire les destins exceptionnels de ses héros.

 

Nine Moati, romancière, a publié notamment Mon enfant, ma mère (rééd. " Ramsay Poche "), Les Belles de Tunis (rééd. Le Rocher, 2004), Deux Femmes à Paris (rééd. Ramsay, 2000) et Une terrasse sur le Nil (Ramsay, 2004).

  

En savoir plus :

Nine Moati sur le site Intérieurs

Nine Moati sur Harissa.com

 

 

Page d'accueil